Histopoi Histopoi est une reproduction à l’échelle miniature, de plusieurs canons architecturaux appartenant au registre de l’utopie. Une première partie  d’Histopoi est composée par une maquette en contreplaqué de peuplier, découpée au jet d’eau, de fortification à l’italienne, typique du XVe siècle et de la Renaissance. Elle est surplombée par trois copies de bâtiments (frittés dans une poudre de gypse et de résine, puis teintés dans la masse grâce à une  tête d’impression commandée par ordinateur) figurant dans la peinture de la Cité idéale d’Urbino attribuée à Piero della Francesca. Ils entourent une  structure complexe dont l’apparence rappelle celle d’un rhizome, également imprimé en 3D. Il a été conçu par ordinateur grâce à la coalescence de  meta-objects, utilisés habituellement en simulation de fluide. Ces objets mathématiques ont bénéficié d’une fortune relative en architecture : ils permirent aisément de développer des structures autoportantes dont le design s’affranchit des règles régissant la construction de bâtiments plus traditionnels,  ignorant par exemple les innovations techniques comme celles portées dès les années 1950 grâce à l’exploration des phénomènes de tenségrité. Les «  blobitectures » et les architectures modulaires apparentées sont l’objet aujourd’hui d’un intérêt très vif en urbanisme. La juxtaposition de ces différents modèles architecturaux m’autorise à montrer l’évolution du concept d’utopie à travers le temps. A la Renaissance,  lorsque le néologisme fait son apparition pour la première fois, grâce à la nouvelle éponyme de Thomas More (1516), la cité idéale suivait un plan  d’organisation centralisateur ; aujourd’hui l’imaginaire utopique sert des causes un peu différentes même si la nature y conserve une place analogue : il  s’agit de rendre les limites des agglomérations plus poreuses, de fluidifier le passage des centres villes aux milieux péri-urbains, en les dotant d’une  attractivité similaire grâce à la création d’espaces verts et d’installations culturelles, comme l’indiquent les disciplines récemment formées que sont  l’écoconception et le sub-urbanisme. Le désir ancien de trouver les moyens de munir les villes d’espaces dédiés à l’agriculture conserve la même  importance, comme en témoigne les efforts déployés en recherche et développement autour des fermes verticales. Contreplaqué de peuplier découpé au jet d’eau, impressions 3D (frittage de poudre et impression couleur, stéréolithographie) / 179X183,6X113,6CM