Architectures-spectres Les Architectures-spectres devaient être présentées dans la même pièce que les portraits des Technophiles impénitents. De manière analogue, elle  devaient apparaître translucides et vaporeuses. Elles devaient cristalliser la déception qu'ont connu deux projets engendrés par la pensée des Lumières. Pour davantage de détails sur le Cénotaphe à Newton par Etienne-Louis Boullée et le panoptique de Bentham, rendez vous à la page d'introduction  consacrée à l'année 2011. Le Cénotaphe devait être réalisé dans une résine blanche translucide par stéréolithographie (technique de prototypage rapide additive consistant à  couler par couche successive un substrat choisi par le concepteur de la pièce), rétro-éclairé par des diodes blanches puis disposé dans une cage de  plexiglas noir. L'image du panoptique, un rendu photographique d'un modèle 3D en reconstituant l'architecture, devait être imprimé sur du plexiglas. PROJET maquette stéréolithographiée dans une résine translucide / 20X20X9,4CM (avec socle)